Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ass. Vouvant, village de peintres

La présidente, debout, et son bureau ont fait un large tour des objectifs et des problèmes de Vouvant village de peintres. | Ouest-France

La présidente, debout, et son bureau ont fait un large tour des objectifs et des problèmes de Vouvant village de peintres. | Ouest-France

La présidente de l’association, Penny Peckmann, a fait le point lors de l’assemblée générale. De belles perspectives, mais pas facile de trouver des personnes.

« L’objectif de notre association reste d’apporter de l’art dans notre village. Et pas seulement pour les nombreux touristes, mais aussi pour les Vouvantais eux-mêmes, indique, Penny Peckmann, après sa première année à la présidence de l’association Vouvant village de peintres (VVP). Nous voulons toujours offrir des expositions de qualité dans la Nef, avec des artistes régionaux, connus ou à découvrir, de renommée nationale, voire internationale, ce qui sera le cas cette année. »

Cette année sera très riche en événements de ce genre pour continuer à faire connaître Vouvant et l’association dans la région.

Des difficultés, « il y en a »

Penny Peckmann a fait le point sur les difficultés, « car il y en a », a-t-elle convenu. « La première est due à la réduction constante des subventions, sauf de la part de la commune qui ne fléchit pas dans son aide. » La suivante, « c’est le manque de personnes pouvant s’investir. Il faut absolument arriver à y remédier. Nous aimerions de nouveaux bénévoles pour donner des coups de main pour les différents événements et pour participer à la réflexion sur nos actions au sein des commissions. Les bénévoles que nous cherchons ne sont pas nécessairement artistes, nous cherchons des personnes, par exemple, pour garder la Nef, distribuer des affiches et flyers, aider aux vernissages. Enfin aux tâches, comme il y en a dans toute association. »

Dans ce bilan, un autre problème a été évoqué : le manque de personnes sachant créer et mettre en page des affiches. « Cela risque de nous obliger à revoir notre système de publicité. Il nous faut chercher des solutions », affirme la présidente.

Enfin, le souci de trouver une stagiaire pour la saison revient comme chaque année. « Cette personne est difficile, voire impossible à trouver. Personne ne semble disponible pour la formation, car qui dit stagiaire, dit formation par un membre de l’association. » Une solution est à l’étude, avec une embauche pour juillet, et un appel aux bénévoles pour mai et juin.

Côté positif : six nouveaux membres sont arrivés dans le groupe. En attendant le programme définitif, le travail en amont ne manque donc pas.

Guy Belaud, correspondant Ouest-France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article