Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ass. Vouvant, village de peintres

De droite à gauche, Penny Peckmann et Blandine Le Pallec, lors du vernissage devant la fresque en arrière-plan. |

De droite à gauche, Penny Peckmann et Blandine Le Pallec, lors du vernissage devant la fresque en arrière-plan. |

 Vouvant - Publié le 13/07/2016
Vouvant - Publié le 13/07/2016

Samedi, la présidente de VVP (Vouvant village de peintres), Penny Peckmann, a inauguré la fresque murale, située dans la cour de l'Espace Lusignan.

En présence des invités, elle a retracé la genèse de cette oeuvre originale, réalisée par Blandine Le Pallec.

Titulaire d'un bac et d'une licence d'arts plastiques, elle a longtemps animé des ateliers, tout en exposant ses peintures dans de nombreuses villes des Pays de Loire. En 2011, elle a obtenu son diplôme de Peintre en décor, à l'École Française du décor peint, au Mans.

Sa fresque vouvantaise, moderne et colorée, est pleine de symboles : « Ma démarche artistique met en valeur les couleurs terre, qui renvoient à la Terre mère et à l'univers magique et mystique de l'art aborigène. Ce peuple spirituel, indissociable de la nature et de l'univers, utilise, entre autres, le symbole du cercle dans leurs représentations graphiques de leurs rêves. Le cercle magique m'a paru intéressant pour évoquer Mélusine, aux côtés des thèmes de l'oeil et de l'architecture. Un ensemble de traits qui se croisent, se coupent et se suivent, fait référence à un plan d'architecte basé sur le cercle ».

Le visiteur retrouve cette création originale de 1,80 m de hauteur et 19 m de long, tous les jours dans la cour de l'Espace Lusignan.

Guy Belaud, correspondant Ouest-France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article