Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ass. Vouvant, village de peintres

Ouest-France, 15 février 2015: Un vaste écrin d'osier se prépare pour cet été...

La nouvelle exposition en extérieur, organisée à nouveau cette année par l'association VVP (Vouvant village de peintres), va voir s'installer des œuvres monumentales créées par l'artiste plasticienne du végétal, Myriam Roux.

Adepte du Land'art, elle propose des réalisations tressées avec des végétaux vivants, en grande partie des tiges d'osier, de tous les calibres et de toutes les couleurs. Une équipe de bénévoles de l'association VVP a déjà récolté une grande quantité d'osier nécessaire à la réalisation de ces sculptures originales.

Cette semaine, une première série de rendez-vous avait été donnée à tous les bénévoles vouvantais qui le voulaient, pour aider à la fabrication des oeuvres qui feront bientôt les beaux jours de la cité. Trier les matériels, soutenir et caler les oeuvres pendant leur tressage, encourager l'artiste et participer à la bonne ambiance, chacun pouvait choisir sa manière d'être là.

La secrétaire, Christelle Lacroix-Rouxel, précise : « Tous ceux qui veulent venir donner un petit coup de main sont les bienvenus. Plus on est, et mieux c'est ! Chacun vient quand il veut, et pour le temps qu'il désire. On peut nous trouver derrière le préau de l'espace Lusignan, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h et jusqu'à ce vendredi 13 février. »

Deux autres périodes de fabrication sont également programmées, du lundi 23 février au vendredi 27 février, puis du lundi 2 mars au vendredi 6 mars.

La présidente, Penny Peckmann, ajoute son sentiment : « Le village va se parer progressivement de sculptures vivantes en végétaux tressés qui vont évoluer au fil du temps, et j'imagine la curiosité que cela va éveiller cette année chez nos nombreux visiteurs. Vouvant se démarque assurément et s'embellit toujours ! »

Paru dans Ouest France le 15 février 2015.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article